Qui est en ligne ?

Nous avons 2 invités et aucun membre en ligne

Collège Le Verger, un premier prix fleuri

Télégramme du 26 octobre 2012

Une première année d'existence et déjà un prix national.

La toute nouvelle section d'horticulture du collège Le Verger vient de se distinguer de belle manière. À la rentrée 2011, le collège LeVerger annonçait la création d'une section horticole Segpa (Section d'enseignement général et professionnel adapté).


Alexandra


Un peu plus d'un an plus tard, elle se classe déjà parmi les meilleures. Une belle récompense pour cette toute nouvelle spécialité, animée par Alexandra Huisse-Marc.

Arrivée au collège l'an dernier, après un temps dans l'académie de Reims, cette amoureuse de la Bretagne n'a pas mis longtemps pour mettre la section sur de très bons rails. La preuve, après avoir passé les niveaux départementaux et régionaux du concours des écoles fleuries, son groupe d'élèves de Segpa vient de décrocher un premier prix au niveau national dans la catégorie enseignement spécialisé.

«C'est, avant tout, la reconnaissance du travail des élèves. Ce que nous jugeons, c'est le fleurissement de l'école, les plantations, mais aussi tout ce qui concerne le développement durable et le traitement des déchets. Les travaux présentés doivent répondre à des critères très précis. Les jeunes réalisent un album qu'ils soumettent au jury, et nous regardons la qualité du travail. Cette année, nous avions 111 dossiers, un prix national pour le collège d'Auray est une très belle performance», explique Anne-Marie Vicenty, la responsable du concours national des écoles fleuries, réuni le 11 octobre, à Paris. Au lycée Louis-Le Grand

Seule école primée en Bretagne cette année, la section Segpa du collège Le Verger sera donc conviée à Paris, le 23janvier, pour la remise des prix. Le matin, ils seront accueillis par les représentants de l'Office central de la coopération à l'école (Occe), puis ils découvriront Paris en bateau-promenade, avant de déjeuner dans un établissement scolaire. À 15h, ils recevront leur prix dans les murs du très célèbre lycée Louis-Le Grand, puis un buffet leur sera servi vers 16h30. Ils repartiront, ensuite, avec des CD, des livres ou des revues essentiellement consacrées à l'environnement.

«Ce que j'aime dans ce métier, c'est transmettre mes connaissances et surtout valoriser les élèves, leur donner une estime de soi. Cette formation, c'est un bon vecteur. J'espère qu'ils s'y épanouiront», confiait, l'an passé, à la rentrée, Alexandra Huisse-Marc. Aucun doute qu'ils se sont épanouis. Ce prix vient, en tout cas, couronner une année de travail dont elle peut être fière.

Véronique Le Bagousse